Mes fictions à ne pas reproduire chez soi sans préservatifs...

Mes fictions à ne pas reproduire chez soi sans préservatifs...

21 mai 2014

Stanislas

Par une chaude fin de journée de fin d'été, le beau Stanislas en chemise à carreaux bleus et short en jean déchiré, armé de sa hache, coupe du bois pour l'hiver. Il fait si chaud que Stanislas suait à grosses gouttes. Sa toison pectorale entretenue était trempée. Arrive un joli mec brun aux yeux marron qui semble perdu et cherchant son chemin dans un petit cabriolet. Ce brun s'arrête et descend de sa voiture.

Stanislas le dévisage de la tête aux pieds, commence à se pincer les lèvres et doit trouver un stratagème pour mettre ce mec dans son lit sans qu'il s'en doute. Il s'approche de ce gars et lui demande s'il a besoin d'aide. Ce gars répond qu'il doit se rendre à une fête d'un copain habitant dans le coin et tendait l'invitation à Stanislas pour lui porter à sa connaissance l'adresse de cette petite fête. Stanislas lui dit que c'est à la direction opposée.

Stanislas a un fantasme et ça fait des lustres qu'il n'a pas baisé. Il va faire tout pour se taper ce beau brun. Il invite ce brun à boire un verre à l'intérieur. Ce gars accepte volontiers. Les deux garçons rentrent à l'intérieur. Stanislas va à la cuisine, ouvre le frigo et propose une bière bien fraîche au beau brun.

Stanislas sentant son entrejambes s'agiter sous son short en jean, se remet le paquet en place et décide de se mettre à l'aise en retirant sa chemise qui commence à sentir mauvais par la sueur. Ce qui, semble contre toute attente, exciter ce beau brun aux beaux pecs musclés et de beaux abdos qui le fait enlever le haut afin de terminer lui aussi torse nu.

Stanislas passe ses mains dans les cheveux du mec. Puis, en un instant, Stanislas met ses mains derrière la tête du brun et l'embrasse langoureusement. Le brun se laisse faire.

Stanislas prend alors une des mains du brun pour la poser sur sa bosse sous le jean pour que ce dernier caresse mieux cette bosse.

Stanislas décide alors d’ôter complètement son short en jean pour libérer son sexe prisonnier de sa toile. Le beau brun jette un œil sur cette chose et sourit.
Stanislas lui pose la question si cette chose lui plaît. Il répond par l'affirmative. C'est alors que ce beau brun s'approche de plus en plus de cette chose et ouvre sa bouche pour faire plaisir à Stanislas.

Stanislas soupire d'aise en sentant les lèvres du brun sur son gland et sur sa hampe bien dure. Stanislas n'a pas ressenti ça depuis de très nombreuses semaines. Ce brun s'applique très bien. Stanislas demande au brun d'enlever, lui aussi, son pantalon et son boxer. Stanislas et ce brun sont maintenant tout nus. Il ne veut pas en rester là et veut aller plus loin. Il fait mettre le brun à quatre pattes entre ses jambes pour sucer, Stanislas se penche en avant et allonge le bras pour tester l'entre-fesses du beau brun. Cet entre-fesses est imberbe. Stanislas y pose un doigt humidifié de salive. Il pousse un peu plus loin son investigation. Stanislas introduit un doigt. L'anus du brun s'ouvre un peu. Stanislas tape sur la tête pour lui dire de s'arrêter de sucer et de se tourner pour lui présenter son cul. Le brun s'exécute. Stanislas se présente donc derrière le brun et pénètre le brun jusqu'à ce que sa tige disparaisse entièrement. Il commence alors une série de va-et-vient virils. Ils baisent en faisant plusieurs positions (missionnaire, levrette, ...).

Après plusieurs très longues minutes de baise intensive, Stanislas explose sa semence dans ce beau brun. il se retire et embrasse le brun pour le remercier de ce moment très chaud sans prendre la peine de demande le prénom de ce beau brun sexy.

Le brun se rhabille puis sort et monte dans sa voiture, redémarre vers son rendez-vous de fête.

2 commentaires:

Tong a dit…

Pas mal du tout! ;)

Alexian Miel a dit…

Cela donne plein d'idées